Carpet bag, le sac de Mary Poppins ou de Miss Marple

 

 

L’irrésistible Carpet Bag
ou le sac du pauvre,
un peu d’histoire, vous voulez bien ? 

Avec, l’expansion rapide des chemins de fer dans les années 1840, les voyageurs de toutes classes sociales furent nombreux, il y avait donc une urgence à créer des sacs de voyages bon marché, loin des malles cabines des passagers de l’Orient Express (d’accord l’Orient Express c’est en 1883, mais je ne trouve plus les noms des paquebots). Des milliers de Carpet bags ont été ainsi fabriqués avec de vieux tapis d’Orient de récupération, un peu de travail de sellerie pour les anses, ils existaient dans toutes les tailles, peu onéreux, ils étaient vendus entre 1 et 2 dollars pièce.
Dans les années 1860, des centaines de Carpet Bag ont voyagé au bras d’hommes et de femmes de classe moyenne, ils furent en fait les premières valises produites en grand nombre, en Europe et aux Etats Unis.
Aux Etats Unis, pendant la guerre civile américaine (la guerre de Sécession – 1861-1865) et jusqu’en 1870, les Carpet Bag permirent d’identifier les voyageurs ou plutôt les étrangers.

C’est durant, la période de reconstruction, alors qu’il était possible d’acheter une exploitation agricole dans le Sud pour 25 dollars qu’apparut le terme de Carpetbagger. Ces opportunités de faire fortune attirèrent beaucoup de voyageurs pauvres qui oeuvrèrent à remonter le pays, d’autres peu scrupuleux, et des aventuriers de toutes sortes venant du Nord (Yankees), vu comme des occupants par les Sudistes. Parmi d’honnêtes travailleurs peu fortunés et plein d’espoirs, il y avait aussi des artistes, des escrocs, des politiciens véreux, des magouilleurs en tout genre toujours identifiés et catalogués dès leur descente du train ou de la diligence par leur Carpet Bag, ils furent appelés péjorativement par les Sudistes convaincus « les Carpetbagger », terme peu glorieux, et qui restera une insulte durant des années, vis a vis des blancs du Nord, faisant alliance avec des esclaves affranchis ou des hommes étrangers au Sud, prêt à tout pour le pouvoir. 

Aujourd’hui pour le dictionnaire, le terme de Carpet Bagger désigne un «outsider de la politique », ou plutôt un homme venu d’ailleurs s’installant dans une ville ou village et désirant s’attirer les bonnes grâces d’une population en briguant des postes à responsabilités dans l’administration politique, sans aucune autre intention que sa propre ambition à accéder au pouvoir et à l’argent. 

Tout cela pour vous dire que les Carpet bags sont toujours fabriqués, non plus avec de vieux tapis, et leur prix a largement dépassé le 1 dollar symbolique, en voici un, il vous suffit de cliquer sur la photo pour découvrir les prix et la collection, quand on pense que c’était les sacs des emmigrés …. 

 

J’adore quand Miss Marple sort son tricot du sac,

et les pouvoirs magiques de celui de Mary Poppins. 

Mais j’y pense, je dois bien avoir un vieux Kilim qui traîne quelque part ….

   

 

  

Les patrons d’époque pour confectionner son Carpet Bag. 

 

Ca fait quand même plusieurs jours, depuis jeudi pour être exacte, date à laquelle nous avons eu une grande discussion sur le sac de Miss Marple, que je préparais l’article sur les Carpet Bag, en essayant de vous trouver un patron, plus ou moins d’époque. Le nez sur mon écran, aveuglée par le progrès, en étant pourtant persuadée que j’avais déjà vu ça quelques part, et d’un coup d’un seul la révélation. Comme vous ne le savez peut être pas, je suis une passionnée de poupées anciennes, et qui dit poupées anciennes, dit Bleuette ……. vous voyez où je veux en venir ? Et oui je me suis ruée sur mes Semaines de Suzette engragées depuis des lustres, au fond de l’atelier et voilà, le Carpet Bag de Bleuette, ils ne nous restent plus qu’à le redimensionner à nos mesures … Ben voilà, je suis contente de moi ;-). J’espère que le patron, les explications et la photo sont assez claires.

 

Edito : Je revendique l’idée d’en faire un tout petit en broderie rubans …. avant que l’idée ne me passe sous le nez ;-) …… 

 

Christa2712, dans un commentaire sur les Carpet Bag, nous offre ce lien, à découvrir absolument dans le projet Gutemberg, vous trouverez patron et gravures dans la revue 

SCIENTIFIC AMERICAN SUPPLEMENT NO. 561
NEW YORK, OCTOBER 2, 1886
 

Comme le dit Christa elle même, ce n’est pas le sac de Miss Marple mais plutôt l’énorme sac de voyage de Caroline Lake Quiner, Madame Charles Ingalls …. 
Merci Christa pour ce lien. 
 

FIG. 4—Pair of Clams. FIG. 5—Knife. FIG. 6—Bone Rubber. FIG. 7—Method of Measuring Registered Frame: A to A, Top of Sides; A to B, Top of Gussets. FIG. 8—Pattern of Bottom, Showing Place of Nails. FIG. 9—Side Pattern Folded. FIG. 10—Gusset Pattern Folded. FIG. 11—Pattern for Gusset Stiffening. FIG. 12—Handle, Showing Distance of Rings.


Commentaire

Carpet bag, le sac de Mary Poppins ou de Miss Marple — 3 commentaires

  1. Un adorable pas dans le mystère du sac à malice qui peuple nos rêves de jeunesses. Ce sac à pour moi une
    similitude avec tes écrits , ton blog qui sans limite nous apporte chaque mois un lot de trésors et d’ imagination prolongeant et nous forgeant de nouveaux rêves de douceurs et d’ espoir .
    que cette nouvelle année 2011 t’ apporte une moisson de bonheur .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>