Merci

Merci à Régine, Rejeanne, Madeleine, Smaranda, Elena, pour vos cartes, ATC et CD textiles de voeux, Rosy et moi nous vous remercions de tout coeur, pour ces petits trésors.
Je vous souhaite une merveilleuse année 2009, ainsi qu’à tous les lecteurs du blog.

2009

‘Pour prévoir l’avenir, il faut connaître le passé, car les événements de ce monde ont en tout temps des liens aux temps qui les ont précédés. Créés par les hommes animés des mêmes passions, ces événements doivent nécessairement avoir les mêmes résultats. »
Nicolas Machiavel

C’est pour cela que je vous offre aujourd’hui mes voeux les plus désuets, une année à l’ancienne, des mois qui s’égrènent au fil de souhaits vieillots. Car si de tout temps, nos aïeux ont subis les dures réalités de leur vie, les horreurs de la guerre, de la famine, de la pauvreté, ils nous ont légué ce patrimoine immense, l’espoir, la beauté et la force de construire.
Alors à nous de perpétuer ce cercle infini, et d’entrer à notre tour dans la ronde des bâtisseurs.


Je vous souhaite à tous et à toutes
une merveilleuse année 2009,
emplie de beauté, de santé,
d’amour, de création

et d’espoir.

« O Ghel an Heu »,

En celte « que le blé germe », (tiens ca me fait penser à notre Sainte Barbe) incantations prononcées par les druides vêtus de blanc lorsqu’ils coupaient le gui sacré sur les chênes, au solstice d’hiver, et tendaient les branches ainsi coupées en gage de prospérité.

La locution se déformant au fil des siècles devient au Moyen Âge « Au gui l’an neuf », et toute la marmaille partait de par les ruelles, crier « Au gui l’an neuf » dans chaque maison, pour récuperérer quelques oboles.

Comme toujours l’Église voulant s’approprier cette fête païenne, cette petite phrase fut remplacée par « Bon an, mal an, Dieu soit céant  » vers 1600. Il fallait bien que le Bon Dieu y soit pour quelque chose.

Tout ça pour vous dire, que le gui porte chance (Bon Heur (chance)), le porter séché et pulvérisé dans un sachet autour du cou, vous protégera des maléfices de Morgane.

Allons cueillir le gui, c’est pour demain,
et brodons nos sachets à amulettes ……. on ne sait jamais ça peut servir …..

patron pour Amulet Purse en perle, cliquer sur la photo

Dream Weawer Bead

Vous aimez ? Cliquez ici add page

Ca c’est un petit essai, je ne sais pas à quoi ça sert mais je copie Cristalline, alors vous sauvegardez et vous votez pour les articles qui vous intéresse ….. je pense que ça va vite ressembler à une obligation que je vais vite évincer … On tente ?

Ca y est tu peux ouvrir ton cadeau …..

24 jours que je te serine des J – quelque chose,

et ben aujourd’hui c’est J+1.

24 petits riens pour attendre tout doucement Noël, j’espère qu’il te plaira … tu me diras hein ?

pour confectionner 24 petits riens, pour les 24 longues journées si longues, beaucoup trop longues pour les petits enfants, ce journées qui séparent le 1er décembre de Noël, et surtout des tonnes de fautes d’orthographe …. en prime.

Merci à toi d’avoir patienté plus de trois semaines. Ce livret, je l’ai fait pour tous les gens que j’aime, alors ouvre le, et dit toi que c’est un simple geste d’amitié.

Depuis le 27 juillet, le livret est accessible sur demande locquen@gmail.com

Je te souhaite une merveilleuse fin d’année ….
Et à l’année prochaine, je vais essayer de prendre quelques jours de vacances virtuelles.

J’ai une pensée particulière pour Maryse, Simone, Asphodèle , Carou et toutes celles qui ont suivi ce calendrier avec beaucoup d’assuidité, je vous embrasse très fort, et je vous souhaite à toutes, tous les bonheurs du monde.

Cet article vous a plu ? Votez ici

add page

Edito du 29/12 : La carte postale de la petite fille à l’oiseau a été trouvé ici, j’ai retrouvé le lien, et pour celles qui m’ont posé la question, les amoureux sont inspirés des « amoureux « de manga, plus spécialement de Naruto qui embrasse Sasunaru ,-), ca retire un peu de magie vous ne trouvez pas ? Et j’ai retravaillé le dessin et dessiné directement sur le tissu, j’ai décalqué l’ouvrage après, voilà vous savez tout …. enfin j’espère …

EN OCTOBRE 2009  les PETITS RIENS ONT  ETE EDITE AUX EDITIONS DE SAXE

VOUS POUVEZ LE RETROUVER ICI

Le cadeau de Noël

Je ne vous ai pas fait un décompte de l’espace pour un calendrier de l’avent juste pour le plaisir de publier des photos, mais le père Noël a pris un peu de retard, le scanner promis est arrivé, mais il faut du temps pour l’installer …. et encore un petit peu de temps pour finaliser ce petit projet sans prétention. J’implore votre patience, et j’espère pouvoir vous offrir ce petit rien dans la journée ou pour demain … c’est un cadeau tout simple, rien de bien pompeux, mais je peux déjà vous montrer les deux premières pages.

C’est un dixième de cadeau ;-), pas sérieuse cette bloggeuse, moi je vous le dis ….. ;-)

Joyeux Noël
(édito du 26/12 : Il est en ligne)

SCOUMOUNE …. ?

Depuis début septembre :
J’ai bousillé la voiture de mon mari
L’antenne TV a explosé
Le sèche linge a pris feu
Mon appareil photo a rendu l’âme
Je me suis fracassée un genou et un coude sur une plaque de verglas
Ma cuisinière s’est mise à souffler du gaz
La maison a été inondée
Ma mère s’est pétée la rotule
Mon père est sur béquilles
Ma penderie et mes placards se sont écroulés
et aujourd’hui …

Le chat a fait tomber ma trousse de couture,
du buffet sur le poële, un peu plus et la maison flambait,
heureusement que ce poële ne fonctionne que la journée.

Alors je vais bien, tout va bien,
j’utilise la méthode Coué a fond,

mais, savez vous, ce qu’il y a de formidable avec la Scoumoune ?
C’est que quand ça s’arrête chez vous, ça repart illico chez celui qui vous l’a envoyée, et au centuple………. MDR

Un petit cierge à la Bonne Mère s’impose,
à moins que je n’aille faire un tour aux Saintes Maries de la Mer,
Sara la noire m’y attend.

pas besoin d’être une grenouille de bénitier,
je sais qu’elles m’aiment bien toutes les deux.

Bon je vous laisse, je prends mon casque, et mes genouillères et je pars faire des courses …
Si la scoumoune touche mes filles, le choc en retour sera terrible …
Foi de moi.

Ne riez pas trop sous cape, tout peut arriver, moi je vous le dis ……

Et puis ça tombe bien, je n’avais rien à écrire aujourd’hui ….

Franck Sorbier, poète couturier

Franck Sorbier, le poète-couturier pour la première fois depuis son entrée dans le monde de la haute couture, n’a pas été en mesure de présenter une collection, faute de financement. Les croquis des modèles vous sont présentés sur son site http://www.francksorbier.com/ et vous pourrez suivre le défilé virtuel des croquis du couturier. Cette collection devait être consacrée aux « Passionarias », ces femmes qui ont « bouleversé l’ordre des choses » en politique, dans la littérature, les sciences ou la musique, a expliqué le créateur. Seuls ont été réalisés deux modèles, avec des matériaux que possédait déjà la maison: George Sand -pantalon et veste en guipure noire- et Mère Teresa, un imperméable en patchwork de sacs en plastique d’enseignes. Que vous pourrez voir sur le site de France 3. (source du même site)

Monsieur Sorbier, j’aurais tellement aimé que votre collection voit le jour, le thème me tient tant à coeur, et que si, même vous, qui faites partie de mes seuls espoirs de rêves, vous n’en n’avez plus les moyens, qu’adviendra-t-il du monde ?

Je vous invite ICI,

Monsieur Sorbier, faites votre collection, même avec les moyens du bord, mais faites là … Juste pour que je puisse encore croire aux rêves…. Et puis Monsieur Sorbier, Paulette ne vous a pas abandonné … Alors continuez … s’il vous plait !

Reportage sur Franck Sorbier

Edito du 21 décembre,
je me permets de vous signaler un livre d’art paru
en novembre 2008 de Frédéric Sorbier,

Franck Sorbier, poète couturier

Franck Sorbier, poète couturier »
Auteur
Frédéric Sorbier
Editeur
Xavier Barral Eds
Date de parution
novembre 2008
ISBN
2915173370
Illustration
Illustrations couleur

Disponible à la FNAC (Papa Noël s’il te plait !!!!)

Le mot de l’editeur : À travers plus de 250 photographies, le livre retrace l’itinéraire de Franck Sorbier. Après des débuts très remarqués chez Chantal Thomas et Thierry Mugler, Franck Sorbier présente sa première collection en 1987. Rappelez-vous la petite robe-fleur du Printemps, le boléro en ruban pour Dim…. des petites merveilles de créativité !Puis remarqué par plusieurs grands magasins à travers le monde (Bergdorf Goodman, Neiman Marcus aux États-Unis, Seibu au Japon), il en profite pour lancer sa propre marque. En 1994, tout s’enchaîne très vite : son chemin rencontre celui de la Maison Cartier qui lui offre la possibilité de présenter sa collection automne hiver 95/96 dans la cour des grands, au Carrousel du Louvre. En 1996, la Fédération Française de la Couture et du Prêt à porter des Couturiers et Créateurs de Mode l’intègre en qualité de membre, parrainé par Jean Paul Gaultier et Sonia Rykiel. Il ne lui aura fallu que six années pour se hisser parmi les grands, une prouesse inhabituelle dans ce milieu très fermé et exigeant.

J – 5

“Les enfants sont comme les marins :
où que se portent leurs yeux, partout c’est l’immense.”

Christian Bobin

PS / Vous aussi, vous en avez marre ? Allez plus que quatre jours !!!!

Attention Fragile

La styliste Danoise « Violise Lunn« , utilise des matériaux totalement inhabituels, ses créations intemporelles sont d’une fragilité extrème, elle aime créer avec du papier, qu’elle appelle le plus simple des tissus.

A voir, revoir, et à peut être aimer … juste pour rêver en déposant ses souliers devant la cheminée.