Cours de stylisme …

Prise d’une envie subite, de faire des vêtements à Maossi, maman a griffonné sur son bloc de dessin, des vêtements, une jupe à volants, un gilet matelassé et une chemise de grand père, prévus dans des tons de rose ancien (liberty) et de la flanelle grise …. oubliant son dessin sur la table de son atelier, voilà un soir ce qu’elle a retrouvé …. il semblerait que Maossi, ne soit pas très attirée par le gris et le rose , et qu’elle n’apprécie pas trop des vêtements sans tête ni jambe.

Cahier de plumes

A l’été 2007, Maossi et moi, La Toire, avions commencé un cahier de plumes, maman avait vu l’idée sur un vieux bouquin, et nous avait demandé notre avis. Tu parles, nous avions ramassé toutes les plumes du quartier, et nous cherchions à quels oiseaux elles appartenaient, on trouvait des comptines sur les oiseaux avec maman et de quoi l’oiseau se nourrissait, comment il vivait, et puis, la grande ville ayant eu raison de la patience de maman qui passait sa vie à trouver au fond de son sac (entre deux pierres magiques) des plumes de pigeons et acccessoirement de goéland argenté, nous avions un peu abandonné nos recherches. Et ce week-end, ben on a trouvé une plume d’Autruche, oui d’Autruche, et le voisin nous a ramené des plumes de faisan, que c’est bon d’habiter à la campagne… Alors maman a ressorti les vieux cahiers, qui sont bien pratiques, car ils ont des petites poches pour garder les plumes, en attendant qu’on les colle et qu’on termine nos dessins et on va continuer parce que moi, je sais mieux écrire, maintenant je suis au CE1, et Moassi aussi.
On vous montrera ?

Pour toutes les mamans et pour Tata Mi-Pierre…

Au bout du ciel
Un grand soleil !
Sur un fleur
Un papillon !
Dans dans mon coeur
Un grand amour !
Viens approche toi plus près,
Que je te dise mon secret ….
Ce grand amour
C’est ….. Ma Maman

Ouvre grand la fenêtre Maman
Ouvre grand
Chut! Écoute le vent
Qui te porte un poème
Des milliers de « je t’aime »
Chut! Écoute le vent
Comme un jour de printemps
Il t’apporte un baiser
Celui de ton enfant
Bonne fête maman!

Les poèmes de ce matin ….

2ème Etape – La robe de la fée des fleurs rose – La robe

Pour la robe, il vous faut,

- un tee shirt à manches longues rose
- un rideau Ikea en organza cerise, (les deux rideaux 2,50 euros)
- 3 mètres de tulle de mariée rose, 3 mètres de large
- 1 mètre de tarlatane rose en 1,50 de large
- Des chutes de tissu rose, dont une bande du tour de taille de la fée, en 10 cm de large.

Le jupon
Découpez dans le bas du rideau, un hauteur de jupe, gardez bien l’ourlet, assemblez la jupe sur un coté, repliez la ceinture piquez une coulisse, à ras de la première couture et glissez un élastique à l’intérieur, le haut de la jupe doit faire comme un volant tout froncé. C’est le cœur de la fleur.

Le corsage
Sur le tee shirt, appliquez des feuilles que vous aurez découpées dans des tissus de différents roses, roulez des bandes de tissu pour faire des fleurs, découpez des ronds, remplissez d’une boule de molleton et serrez en fronçant le périmètre, assemblez les décorations harmonieusement, utilisez des perles, et des paillettes, et du point d’épine, appliquez à la machine au point zigzag et au fil transparent, vous pouvez aussi y rajouter des cordelières roses piquées au point zigzag.

La jupe
Sur la largeur du tulle, repliez le nombre de fois voulu, pour arrivez à peu près à la longueur de la jupe.
Froncez le haut pour arriver à la dimension de la taille de l’enfant.
Ensuite découpez dans la tarlatane de gros pétales de 30 à 35 cm de hauteur pour une enfant de 4 ans, adaptez vos pétales à la hauteur de la jupe, épinglez vos pétales, tout le long du haut de la jupe, piquez votre ceinture, dans une bande de tissu d’un rose plus soutenu. Rabattre à point caché (à la main). Essayez la jupe à l’enfant, et découpez l’ourlet à la hauteur voulu.

Coudre une agrafe sur la ceinture.

Voilà, il vous restera le chapeau à faire, je vous donnerai le patron la semaine prochaine.

J’oubliais ne pas omettre l’achat d’un legging (enfin à mon époque on disait collant sans pied), je disais donc d’un legging rose, avec de la dentelle au bas des jambes…. Très important pour le confort de Maossi.

Une poupée comme une autre

Voici la dernière en date, un coup de blues sur Ebay, Mademoiselle Maossi mourait d’envie de jouer avec les poupées de maman, alors maman a craqué, pour elle, une vraie poupée ancienne, incassable, pour petite fille, …. Cette demoiselle s’appelle Marie-Théodora, baptisée par Mademoiselle Maossi, dès son arrivée, elle a un tour de tête de 42 cm et mesure 70 cm, et les rouges rouges comme si elle avait attrapé la farandole.

Maman et mamy ont decollé la perruque, modèle Unis France, moule 247, un bon gros bébé caractère, tout n’est pas d’origine, mais Marie Théodora est dans son jus. Perruque en vrai cheveux, shampoing + après-shampoing 75 ans de crasse, et une alopécie galopante.

Maman cherche des perruques pour poupées, sur le net, z’avez vu un peu le prix, il est vrai que maman ça faisait bien 19 ans qu’elle n’avait pas restaurée de poupée, et la dernière perruque achetée avec ses premiers salaires, lui avait coûté la modique somme de 400 francs, et elle ne s’en était jamais remise, mais entre 110 et 150 euros, la perruque en cheveux naturels ou en mohair, faut être accroc …. et avoir un peu plus que 3 ans et demi, pour s’adonner aux joies du brushing de restauration.

Marie Théodora, se contentera d’une idéale pour bébé Jumeau, perruque de haute qualité aspect vrais cheveux chatain foncé à frange et anglaises
tour de tête 40 cm extensible à 42 cm.
élastique pour la bonne tenue (ça c’est très très important … pour mademoiselle Maossi).

Attention les images qui suivent peuvent heurter
la sensibilité des plus jeunes ….

Marie-Théodora est nue … vous pourrez apprécier le galbe de sa cheville droite … et de ses mollets. Il y a du boulot….. moi je vous le dit, foi de maman. La suite au prochain épisode …. Pour ceux qui s’inquiéteraient au sujet de la Toire, la Toire en a déjà une, une 247 encore plus grosse, et à horreur des poupées …. parlez lui de Nintendo DS, et là son monde s’illumine.

Les photos sont celles du vendeur, pas eu l’idée de photographier la belle à son arrivée.

1ère Etape : La robe de la fée des fleurs roses – Les Ailes

Deux paires de collants roses (j’ai teint des collants blancs car impossible de trouver des roses), de la peinture en bombe argenté (les bombes pour Noël), des perles roses, deux cintres en fer, de la colle en bombe et des paillettes, un stylo glitter pebeo argenté violet.
J’ai suivi pas à pas ce tuto qui est en anglais, mais très compréhensible pour le commun des mortels qui ne connaissent pas la langue anglaise

Une fois mes ailes attachées ensemble et décorées à mon imagination et celle de Mademoiselle Maossi, j’ai eu peur qu’elle ne fasse mal avec les fers des cintres, alors j’ai découpé deux cercles de molleton rigide que j’ai recouvert de tissu, et de perles paillettes, fleurs papillons (tout pour une fée en fait ….), j’ai glissé les rubans des bretelles entre les deux cercles, et les deux ailes, que j’ai collé et cousu solidement.

Le plus important bien expliquer à Mademoiselle Maossi, que ces ailes sont fausses, et qu’elle ne peut pas voler avec ……. et la prochaine fois, je ferais des envergures moins large, car Mademoiselle ne passait pas les portes de face…… fou rire garantis.

les poupillonnes

Vole, vole, papillon,
Au dessus de mon école
Vole, vole, papillon,
Au dessus de ma maison.
Tournez, tournez,
Les jolis moulins
Frappez, frappez,
Dans vos petites mains.
Ah ! les jolies mains, mesdames
Ah ! les jolies mains, que j’ai.

Nées du patron d’une Etoile filante, les poupillonnes, croisement d’une poupée et d’une dame papillon papotent au jardin avec les oiseaux, un peu de suédine, un peu de feutrine, du fil fantaisie rose pour leur cheveux, papillon de feutrine, maquillage aux crayons textiles et dix minutes plus tard vous aurez deux petites poupillonnes qui enchanteront deux petites filles …..

La Farandole ou la cinquième maladie

Dimanche matin, l’aube blanchit la campagne, je dors du sommeil du juste, en plus c’est mon anniversaire, alors, j’entends chuchoter dans la cuisine, ça sent le petit déj au lit, tout ça. Oui café croissant, la journée commençait si bien, juste avant que je ne renverse le café sur la couette, et qu’il n’y ai une tempête comme en Bretagne, une journée sous la flotte berk …..

L’heure de la douche, »La Toire, Maossi, au bainnnnnn, pyjama jetés négligemment dans le salon et stupéfaction, La Toire a les jambes et les bras couverts de plaques rouges » Opération SOS Médecin, urgence, La Toire, a une maladie éruptive, j’énumère mentalement, les douces joies de l’enfance : scarlatine, rougeole, varicelle, rubéole , oreillons, roséole, normalement on avait déjà les 7 numéros avec le complémentaire, je crois être tranquille. Pas de fièvre. Le médecin de garde, dit « pas grave » ça vous fera 48,50 euros, Madame, et ma Toire revient avec juste un petit antihistaminique. Maman fête dignement son anniversaire avec un gâteau fait maison avec amour par quatre petites mains.

Lundi, matin, fin des vacances scolaires, La Toire ressemble à un homard tout juste sorti de l’eau bouillante, toujours pas de fièvre, direction le cabinet de pédiatrie….. recherche de toutes les causes possibles d’allergie : animaux (chats, chien, chevaux, âne, poissons rouges ….), foin, fleurs, herbes, shampoing, savon, crèmes cosmétiques, puces, lessive ….. oui monsieur le docteur, on revient de la campagne, elle a été en contact avec tout ça ….. au revoir docteur, 40 euros.

Mercredi La Toire va mieux, deux jours de vacances en rab, elle est aux anges, quand soudain du fond de l’appartement j’entends un hurlement digne du plus grand combat de pokémons « Mammmmmmmmmannnnnnnnnn, maossi, j’ai attrapé la Farandole« , et Mademoiselle Maossi, me montre les plaques rouges qui couvrent ses joues, ses jambes et ses bras, et qui sont apparues en 5 minutes …. direction le cabinet de pédiatrie….. recherche de toutes les causes possibles d’allergie : animaux (chats, chien, chevaux, âne, poissons rouges ….), foin, fleurs, herbes, shampoing, savon, crèmes cosmétiques, puces, lessive ….. oui monsieur le docteur, on revient de la campagne, elle a été en contact avec tout ça ….., un peu vexé, le docteur, de ne pas avoir diagnostiqué un virus, il campe sur la position d’allergie, mais bon, il a eu le mot de la fin, avec majesté et splendeur, il m’assène  » vous verrez bien si c’est un virus, dans une semaine toute la maternelle aura des plaques rouges », au revoir docteur, 40 euros.

En mère de famille scrupuleuse et soucieuse, j’ai traité les chats contre les puces, jeté les petits suisses limites péremption, javellisé les sucettes, acheté des savons naturels, remplacé ma lessive par du savon de Marseille et demandé de l’aide à monsieur Google, mot-clé « maladie éruptive chez l’enfant » et j’ai trouvé : La cinquième maladie, bienvenue dans la quatrième dimension, je ne la connaissais pas celle là, ça y ressemble fort, alors messieurs et mesdames les médecins si vous n’avez pas encore de nom à la cinquième maladie, j’en ai un, « La Farandole ».

Bon j’y retourne, j’ai deux filles qui ressemblent à deux touristes belges sur une plage de la Côté d’Azur au mois d’août (pardon Marinette), et une soeur qui hurle en s’en époumonner, qu’elle se demande à quoi ça sert qu’elle, elle ai fait 15 d’études ….. si même sa famille diagnostique les maladies avec internet ;-)

Trois microbes sur mon lit,
Se consultent bien assis.
L’un s’appelle Scarlatine
Il parle d’une voix fine.

L’autre s’appelle Rougeole
et prend souvent la parole.
Et le troisième Oreillons,
Ressemble à un champignon.

Ils discutent pour savoir
Lequel dormira ce soir
Dans mon beau petit lit blanc.
Mais fuyons tant qu’il est temps !
Ces trois microbes ma foi,
Dormiront très bien sans moi.

Jean-Louis Vanham

Bon anniversaire Maman

Lectures obligatoires pour les vacances

Pour la Toire, premier livre de grande, à lire toute seule

Suzie la Chipie : L’espionne en cachette

Horreur ! Suzie l’espionne en mission secrète au supermarché découvre une effroyable vérité sa maîtresse est une voleuse ! Elle a avalé un grain de raisin sans l’avoir payé. Que faire ? Comment oublier ce terrible souvenir ? Faut-il la dénoncer ? Pas si facile d’être une espionne en cachette !

Auteur : Barbara Park
Année : 2004
Editeur : Pocket Jeunesse

Source : Pocket Jeunesse
Pour mademoiselle Maossi, parce que les princesses ne sont pas toujours en robe rose.

Drôle de princesse

La princesse Rosamonde ne ressemble guère aux héroïnes des contes de fées : elle terrasse les dragons et les gros vers de terre, et ne redoute pas les lutins et les elfes. Et lorsque vient le temps où il faut se marier, elle décide d’aller elle-même, sur son vélo, à la recherche du prince de ses rêves…

Auteur : Waddel Martin
Illustrateur : Benson Patrick
Année : 1987
Editeur : Gründ/Drolalire

Source : Gründ